L'accouchement sous anesthésie générale

L'accouchement sous anesthésie générale est pratiquée quand la future mère souffre trop et que son état d'épuisement ou de panique compromet la bonne venue de l'enfant.

Généralement, elle ne dépasse pas une heure. Ainsi, elle est commencée uniquement lorsque la dilatation du col est bien avancée, c'est-à-dire en fin d'accouchement quand les contractions sont trop fortes et surtout dans le cas de difficultés à sortir l'enfant.


Elle est par contre beaucoup moins utilisée depuis que la péridurale a pris relais.

Pourquoi

On la pratique quand celle-ci ne peut avoir lieu pour diverses raisons :

  • urgence à pratiquer une césarienne;
  • nécessité d'utiliser les forceps dans certaines conditions au moment de l'expulsion;
  • pour décoller manuellement le placenta, si le décollement ne se fait pas naturellement;
  • parce que la femme présente un empêchement physique comme une malformation de la colonne vertébrale par exemple.

> Haut de page Accouchement sous anesthésie générale

La préparation | Les signes | Les contractions | La perte des eaux
Le jour de l'accouchement | Le terme dépassé | Accouchement provoqué
Les premiers soins de bébé | Accouchement prématuré | Présentation du bébé
Après avoir accouché | Le bassin maternel | La valise maternité

calcul d'ovulation