Alimentation de la femme enceinte

Surveillez votre poids...

enceinte mange

Une alimentation équilibrée est très importante pour la femme enceinte, tous les principaux nutriments de base (glucides, lipides et protéines) doivent être associés pour avoir une alimentation équilibrée.

Voir aussi animation transfert des nutriments à travers le placenta

Les besoins en calories

Les calories fournissent l'énergie indispensable à la vie. Le minimum vital est de 1500 calories par jour.

Ce sont les calories utilisées uniquement pour le fonctionnement des organes et pour le maintien d'une température constante à 37. Ce minimum vital varie en fonction du sexe, du poids, de la taille et de l'âge.



Les bases d'une bonne alimentation

Le corps de la future mère travaille davantage, aussi pour son alimentation, elle a besoin de calories supplémentaires mais pas énormément.

Enceinte, vous avez besoin en début de grossesse de 2 200 à 2 500 calories. A partir du 6ème mois, votre besoin sera de 2 800 calories environ.

  • Si vous avez moins de 20 ans et que par conséquent vous n'avez pas terminé votre propre croissance, votre ration devra être de 3 200 à 3 500 calories par jour.
  • Si vous faites un travail très fatigant physiquement, votre ration quotidienne devra être également de 3 200 à 3 600 calories.
  • Si vous avez déjà eu plusieurs enfants, vous devez absorber environ 3 000 calories.
  • Si vous attendez des jumeaux, vous devez augmenter également l'apport calorique.

Pour une femme enceinte ayant une activité moyenne, une alimentation équilibrée doit comporter pour 100 calories:

  • 15 à 20 calories d'origine protéique,
  • 30 à 35 calories d'origine lipidique,
  • 50 à 55 calories d'origine glucidique.

Les protéines

Votre bébé consomme 9 gr de protéines au cours du premier mois, puis 9 gr par semaine au 3ème mois et enfin, 9 gr par jour en fin de grossesse.

Les protéines d'origine animales se trouvent dans la viande, le poisson, les œufs, le lait et ses dérivés. A poids égal, le poisson fournit autant de protéines que la viande. De même, 2 œufs valent un bifteck de 100 gr.

Les protéines d'origine végétale sont présentes dans les céréales, les légumes secs, le riz, le pain. Elles ne peuvent remplacer les protéines d'origine animale et doivent être consommées en tant que complément.


Les lipides

Ils sont énergétiques et ils participent activement à l'élaboration d'organes. Ils sont essentiels, en particulier, à la construction du système nerveux.

Les graisses animales se trouvent dans la viande, le poisson gras, le jaune d'œuf, le lait ainsi que dans les produits d'origine animale tels que la charcuterie, le beurre et la margarine.

Les graisses végétales sont présentes essentiellement dans les huiles et les fruits oléagineux tels que cacahuètes, noix, noisettes, amandes.


Les glucides

Essentiel pour une bonne alimentation, ils sont présents dans le sucre, le miel, les confitures, les pates et le riz, les fruits secs, les légumes secs, les fruits frais.


Les sels minéraux

Tels que calcium, sodium, magnésium, potassium, phosphore, doivent être maintenus à un taux constant sous peine d'entrainer des troubles.


Le calcium

Il est nécessaire à la formation du squelette et des dents de votre bébé. Si vous ne lui en apportez pas en quantité suffisante, il puisera dans vos réserves personnelles, entrainant pour vous une décalcification.

Le calcium est présent dans le lait et ses dérivés : yaourts, fromages, les plus riches étant ceux à pate dure comme le gruyère ; dans les œufs, le pain complet, quelques légumes verts comme épinards, choux, endives…

Le calcium n'est fixé par les os qu'en présence de vitamine D, présente, elle aussi dans l'alimentation.


Les oligo-éléments

Ce sont des minéraux dont la présence est essentielle pour le maintien d'une bonne sante. Il s'agit entre autres de l'iode, du zinc, du cuivre, du fer, du fluor.

  • L'iode est indispensable au bon fonctionnement de la glande thyroïde. Il est en quantité suffisante dans le sel marin.
  • Le fluor a une action préventive contre les caries dentaires.
  • Le fer est le composant essentiel de l'hémoglobine, pigment transporteur d'oxygène, qui donne leur couleur aux globules rouges. Le fer est surtout présent dans le cresson, les épinards, les lentilles, le persil, les haricots blancs, les fruits secs, le jaune d'œuf, le foie d'agneau et le chocolat.

maman bébé

Les vitamines

- La vitamine A. Indispensable pour la croissance et la vue. On la trouve principalement dans le lait et ses dérivés, le beurre frais et cru, le foie animal, les huiles de foie de poisson et les légumes comme persil, épinards, laitues, tomates. La carotte contient le carotène, précurseur de la vitamine A.

- Les vitamines B. Il s'agit d'un groupe : B1, B2, B6, B12. Elles sont essentielles pour la constitution de votre bébé, notamment de ses nerfs et de ses yeux. Les aliments riches en vitamines B sont les légumes secs, les pommes de terre, les fruits, les cuticules des céréales, ce qui explique qu'il vaut mieux manger du pain et du riz complets.

- L'acide folique. Le besoin de l'acide folique augmente pendant la grossesse pour répondre au développement de l'utérus, à la formation du placenta et surtout à l'élaboration et à la croissance des tissus du bébé à naître.

Une carence en acide folique peut provoquer des hémorragies entrainant un avortement en début de grossesse, un retard dans la croissance in utero du bébé ainsi que des malformations fœtales, surtout neurologiques.

L'acide folique est présent surtout dans le foie, de poulet notamment ; les salades, en particulier les endives, la laitue et le cresson ; les légumes verts ; les fromages fermentés et les agrumes, c'est-à-dire, les oranges, citrons et pamplemousses.

- La vitamine C. Permet de lutter contre la fatigue et de mieux résister aux infections. Elle est présente dans les fruits frais et crus et les légumes verts. Deux oranges suffisent pour assurer votre ration quotidienne.

- La vitamine D. C'est la vitamine de l'anti-rachitisme. Elle permet la construction d'un squelette solide à votre bébé car sa présence est indispensable pour fixer le calcium. Elle est présente dans l'alimentation mais surtout, l'organisme la fabrique lui-même grâce aux rayons solaires.


Si vous avez tendance à grossir, diminuez la ration de glucide sauf en ce qui concerne les fruits frais riches en vitamines. Diminuez également les lipides et profit des protéines dont le rôle dans l'édification du corps est si important.

Surveillez votre poids

Pesez-vous deux fois par semaine pour vérifier que vous ne grossissez pas trop.

Si vous perdez 1 ou 2 kg au début de la grossesse à cause des nausées, ne vous inquiétez pas. Au 6ème mois, vous aurez pris 6 kg. Deux sont pour votre bébé et quatre pour vous, sous forme de réserve graisseuse.

A partir du 6ème mois, la prise de poids ne doit pas excéder 1 kg à 1 kg 200 par mois. Si vous dépassez ce chiffre, vous devez réajuster votre alimentation en diminuant les glucides et les lipides.

Votre gain de poids total au cours de la grossesse doit se situer entre 9 et 12kg maximum.

> Haut de page Alimentation de la femme enceinte


Conception | Test de grossesse | Fécondation artificelle | Calandrier
Analyse obligatoire | Malaises | Grossesse à risques | Enfant anormal
Grossesse gémellaire | Alimentation de la femme enceinte
Rapports sexuels | La fausse couche | Tabac & Alcool

calcul d'ovulation
layette